Métier militaire de cyberopérateur

La nouvelle vision du Canada pour la Défense, souligné dans Protection, Sécurité, Engagement, inclut un engagement pour créer un nouveau métier militaire de cyberopérateur.

Le nouveau métier militaire de cyberopérateur des Forces armées canadiennes (FAC) a été créé et les premiers cyberopérateurs ont été mis en service le 3 novembre 2017.

Le ministère de la Défense nationale (MDN) et les FAC augmentera considérablement le nombre de militaires affectés à des cyberfonctions. La création de ce métier distinct permet une formation spécialisée simplifiée ainsi qu’une meilleure gestion des carrières.

Les cyberopérateurs effectueront des opérations de défense de réseaux informatiques et assureront la liaison avec les alliés du Canada afin d’améliorer les capacités du MDN et des FAC d’offrir un cyberenvironnement sécuritaire. Ils surveilleront les réseaux de communication du MDN et des FAC afin de déceler toute tentative d’accès non autorisé et d’intervenir face à celles-ci. Ils fourniront aussi un cyberappui afin de combler les besoins opérationnels des FAC. On prévoit que les cyberopérateurs prendront part à des cyberopérations actives à l’appui de missions militaires autorisées par le gouvernement.

Le métier militaire de cyberopérateur est actuellement accessible à tous les membres des FAC. La planification est en cours pour commencer à recruter, dès l’été 2018, des civils possédant une formation pertinente reconnue par les FAC et, au plus tard à l’été 2019, des civils ayant atteint les normes scolaires minimales d’admission (études secondaires). On prévoit en outre recruter le premier cyberopérateur de la Première réserve d’ici la fin d’avril 2018.

La cybersécurité constitue une priorité pour le gouvernement du Canada et le MDN. Elle s’inscrit dans la nouvelle vision pour la défense définie dans Protection, Sécurité, Engagement.

Date de modification :