Sélection de la langue

Recherche

Navire de soutien interarmées

Type de projet

Projet Remplacement

Objectif

Ce projet vise à fournir deux navires de soutien interarmées (NSI) pour remplacer la flotte de pétroliers ravitailleurs d’escadre de la Marine royale canadienne, qui arrive au terme de sa vie utile. Les capacités requises pour les NSI sont essentielles pour la Marine royale canadienne. Ces nouveaux navires de la classe PROTECTEUR permettront aux groupes opérationnels navals de rester en mer pendant de longues périodes. Ils offriront une capacité de ravitaillement de base, une meilleure capacité de transport maritime et un meilleur soutien aux opérations des troupes à terre.

Besoins

Le NSI fournira un soutien en mer à un groupe opérationnel naval canadien déployé ainsi qu’une capacité limitée de transport maritime et de soutien des opérations à terre. En juin 2013, le Canada a sélectionné le modèle allemand de classe Berlin comme fondement du NSI. Les capacités du NSI étayeront l’aptitude du Canada à déployer et à soutenir les forces navales canadiennes dans le monde entier pour de longues périodes. L’équipage du NSI sera composé au maximum de 199 personnes, plus le personnel de mission et de détachement aérien, ce qui signifie qu’il faudra des logements pour un total de 239 personnes. Le NSI sera capable d’atteindre une vitesse supérieure à 20 nœuds, avec une autonomie de 10 800 milles nautiques et une capacité en lisière de glace permettant d’atteindre les installations navales de Nanisivik pendant la saison de navigation d’été. Ses deux postes de ravitaillement en mer (REM) à double usage offriront un soutien de 29 jours à un groupe opérationnel naval canadien, à la fois en carburant et en ravitaillement. Le NSI transportera deux hélicoptères CH148 Cyclone maritimes organiques et offrira des capacités de maintenance de deuxième niveau aux hélicoptères du groupe opérationnel naval. Il sera équipé de systèmes d’autoprotection, comme un système de démagnétisation, un leurre antitorpilles Nixie, une capacité de défense contre les attaques chimiques, biologiques, radiologiques ou nucléaires (CBRN), des systèmes d’armes de combat rapproché et un poste de tir naval télécommandé. Les installations médicales du NSI seront dotées des capacités du rôle 2E de l’OTAN (évacuation médicale tactique) pour soutenir une gamme d’opérations, notamment l’aide humanitaire et de secours aux sinistrés. Les systèmes de base de commandement, de contrôle, de communications, d’informatique et de renseignement (C3IR) du NSI contribueront à la connaissance du domaine maritime. Le NSI sera aussi doté de systèmes de transfert de marchandises robustes pour les charges utiles de mission, à savoir des grues et un système de connexion au rivage.

Le 6 septembre 2019, le gouvernement du Canada a octroyé un contrat d'une valeur de 12 milions de dollars à Navamar Inc pour visant l’acquisition de cinq connecteurs mer‑terre qui supporteront les navires de soutien interarmées.

Fourchette de financement

1 milliard de dollars à 4.99 milliards de dollars

Calendrier prévu

Secteurs en matière de capacités de Défense

Secteurs d’investissement en matière de capacités de Défense

Capacités industrielles clés

Contactez nous

Avez-vous des questions ou des commentaires au sujet du Programme des capacités de la Défense (PCD) ? Le PCD est géré par la Direction de l’intégration des capacités de la Défense nationale. Pour nous permettre de traiter votre demande adéquatement, veuillez nous préciser s’il s’agit de commentaires généraux concernant le PCD, d’une demande de soutien technique ou encore de questions ou commentaires sur un projet particulier. Si votre requête nécessite un suivi, nous tâcherons d’en accuser réception dans un délai de 7 jours ouvrables.

Date de modification :